You are currently browsing the monthly archive for septembre 2011.

Liberty Plaza one day before occupywallstreet

Je me suis demandé ce week-end si cette photo pourrait marquer la fin d’un monde… celui d’une petite place tranquille, boisée, marbrée, fleurie, tout en contrebas de vertigineux gratte-ciels. C’était le 16 septembre 2011, vers 9h, un matin un peu frais et très calme dans le district financier de New York.

Bref, 24h heures avant que le mouvement occupywallstreet n’y installe son campement…

Lire la suite »

J’ai eu la chance de me faire inviter à une conférence à New York mi-septembre, et donc de revenir dans cette ville qui m’avait tant fascinée en 2006. En 2006, le choc au sortir du métro à la 55e rue, au milieu d’une ville qui se vit toujours à la verticale malgré sa béante blessure de 2001, dans une étrange énergie indicible mais tout-à-fait perceptible… il faut le vivre pour comprendre. En 2011, le choc des rencontres. 44e rue, Times Square, quartier de tous les contrastes, restaurants et hôtels huppés au milieu d’un garage, d’un Subway glauque, d’un bureau des impôts américains avec son afficheur en lettres rouges qui égrène aux passants, seconde après seconde, nuit et jour, l’inexorable croissance de la dette publique, et la charge qu’elle représente chaque jour un peu plus pour chaque américain: environ 100000 euros!!!

Lire la suite »

La matière que j’aimais le moins à l’école, c’était l’introduction aux questions économiques et sociales. Je n’y comprenais rien, et surtout je ne comprenais pas à quoi çà servait, contrairement aux maths et aux sciences qui au moins me donnaient accès à une meilleure compréhension de notre univers physique. Les sciences économiques et sociales parlaient des étranges sociétés construites par les humains, et moi celle dans laquelle j’avais grandi était un petit monde tranquille de petits propriétaires agricoles et de fonctionnaires, pour lesquels les questions économiques au quotidien se résumaient à travailler pour gagner de quoi vivre, maîtriser prudemment les dépenses et emprunts nécessaires (principalement dans la terre et la pierre, financement des études des enfants, etc…), et à épargner dans la mesure du possible en prévision de jours difficiles (notamment des vieux jours et accidents de la vie). Tout simplement…

Lire la suite »

Bienvenue sur ce petit espace que j’ai finalement décidé d’ouvrir pour déposer quelques trouvailles et réflexions sur ce monde dont il me semble maintenant clairement qu’il est en transition, en mutation, comme jamais depuis que j’y vis, mais pour aller vers quoi?